PRÉSIDENTIELLE 2012 - Un entretien du « Quotidien » avec le candidat du Parti socialiste

François Hollande : « Il faut renforcer le rôle du pharmacien dans le système de santé »  Abonné

Publié le 05/04/2012
Renforcer le rôle du pharmacien dans le système de santé, préserver le monopole de dispensation et interdire la vente de spécialités sur la Toile sont les principaux engagements de François Hollande vis-à-vis du monde officinal. Dans l’entretien qu’il a accordé au « Quotidien », le candidat socialiste estime que les officinaux sont non seulement des acteurs majeurs de santé publique, mais qu’ils sont aussi conscients des enjeux de la maîtrise médicalisée des dépenses de santé. D’ailleurs François Hollande ne le cache pas, s’il est élu, il agira sur la consommation et les prix des médicaments qu’il juge trop élevés en France. Il entend également soutenir davantage le recours aux génériques.
Pour François Hollande, le rétablissement des comptes de l’assurance-maladie passera notamment...

Pour François Hollande, le rétablissement des comptes de l’assurance-maladie passera notamment...
Crédit photo : S TOUBON

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN. - Quelle doit être, selon vous, la place du pharmacien dans le système de santé français ?

FRANÇOIS HOLLANDE. - Le pharmacien est, depuis toujours, un acteur majeur dans le système de santé français. Seul autorisé à dispenser des médicaments, son rôle est primordial en matière de sécurité sanitaire, tant par le rôle qu’il joue sur le terrain, au quotidien dans les officines, que dans l’industrie pharmaceutique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte