Flambée des actes d'incivilités et des agressions au comptoir  Abonné

Par
Publié le 05/09/2019
Les statistiques publiées fin juillet par l’Observatoire des agressions de l’Ordre font état d’une recrudescence des actes de violence et d’incivilité envers la profession. 336 pharmaciens ont déclaré une agression au cours de l’année 2018, soit 58 % de plus que l'année précédente.

Injures, menaces, vandalisme, agressions physiques… l'officine est de plus en plus la cible d'actes d'incivilités et d'agressions. Comme le déplore Alain Marcillac, membre du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP) et référent national de sécurité : « Les pharmaciens ne sont pas épargnés par le climat de violence qui touche les professionnels de santé de premier recours. » Ce constat émane des déclarations effectuées au cours de l’année 2018 sur le site Internet de l’Ordre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte