Fin de monopole annoncée pour les produits pour lentilles et tests de grossesse

Par
Publié le 11/12/2013

Crédit photo : MediaforMedical/JEAN-PAUL CHASSE

L’article prévoyant l’achat des produits d’entretien pour lentilles de contact hors magasin d’optique a bien failli être supprimé, mardi, lors d’un débat musclé sur la loi sur la consommation en discussion à l’Assemblée nationale. Mais malgré les amendements de l’UMP et du Front de Gauche, auxquels se sont ralliés les radicaux de gauche, l’article est sorti indemne par 52 voix favorables contre 44. Pour le ministre délégué à la Consommation Benoît Hamon, cette ouverture de la distribution des produits d’optique va rapporter « un milliard d’euros de pouvoir d’achat aux Français sans que cela ne coûte un euro au budget de l’État ». Il accuse les opposants à cet article de « défendre la rente ». L’UMP a dénoncé « une atteinte au monopole des pharmaciens et des opticiens » dont les conseils et le contrôle sont indispensables, et réclame « l’avis du ministère de la Santé » puisque ce projet touche à « un enjeu de santé publique ». La pharmacienne et présidente socialiste de la commission des Affaires Sociales n’a pas mâché ses mots, qualifiant le projet de loi de « foire fouille de Noël ». Bien que l’article concernant les tests de grossesse n’ait pas encore été voté, Catherine Lemorton anticipe leur sortie du monopole officinal pour de mauvaises raisons. Le gain en termes de pouvoir d’achat des Français est à revoir car il ne s’agit pas d’un produit de consommation courante comme « un pot de yaourt ou un kilo de pommes de terre ». Les débats reprendront lundi prochain autour de la vente en ligne des lunettes et lentilles.


Source : lequotidiendupharmacien.fr