Humeur

Femmes battues  Abonné

Publié le 22/06/2017

Je n'ai pas moins de compassion pour les femmes battues en politique que pour celles qui subissent les agressions masculines. Je vous entends déjà élever une protestation indignée, sous le prétexte que les effets de la règle démocratique ne sauraient être comparés à ceux de la violence. Je regrette de vous décevoir, mais je vois partout des femmes qui m'inspirent beaucoup de sympathie et n'ont pas réussi à se faire élire, par exemple Myriam El Khomri, qui s'est littéralement sacrifiée sur l'autel de la loi Travail et en paie aujourd'hui le prix.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte