Communication

Federgy réclame plus de libertés  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 20/06/2016

S’interdire de communiquer, c’est se mettre en danger. Sous ce slogan, la chambre syndicale des groupements et enseignes de pharmacies, Federgy, entend réitérer ses appels à l’Ordre des pharmaciens qui s’apprête à rendre ses réflexions relatives à la communication à la fin du mois. Selon Federgy, les pharmaciens ne doivent pas seulement se différencier de leurs concurrents par des services, ils doivent également pouvoir communiquer sur ce savoir-faire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte