Trois scénarios pour le futur

Faut-il parier sur les biosimilaires ?  Abonné

Publié le 25/04/2013
La montée en puissance des biosimilaires pourrait-elle redonner du souffle à un marché officinal de la prescription en recul ? Une étude de la société Smart Pharma Consulting répond en partie à cette question que certains se posent. Certes ce segment va se développer, mais à un rythme modéré, estime son auteur, Jean-Michel Peny. Ces médicaments biologiques devront d’abord s’imposer dans l’arsenal thérapeutique avant de devenir une source de revenu supplémentaire significative pour les pharmaciens d’officine.

LE MARCHÉ du médicament est en berne. En 2012, le segment des produits de prescription dispensés à l’officine a même connu, pour la première fois de son histoire, une décroissance. Pour les années à venir, la tendance ne devrait pas s’inverser. Certains parient toutefois sur les biosimilaires pour redynamiser le marché. Mais qu’en est-il réellement ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte