HUMEUR

Fausses noces  Abonné

Publié le 12/06/2014

Près d’un quart des Européens partent en vacances avec le conjoint dont ils viennent de se séparer pour ne pas compromettre le voyage prévu avant la rupture. Les Français sont seulement 13 % dans ce cas, mais les Britanniques sont 39 %. Première réflexion : on réalise tellement de sondages qu’on en fait beaucoup qui ne servent strictement à rien. Deuxième réflexion : la villégiature ne permet pas de ressouder les couples ; un certain nombre de femmes ou d’hommes larguent l’autre pendant le séjour, sans doute parce qu’ils ou elles ont trouvé mieux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte