TOURISME - Odyssée au pays des glaciers et des volcans

Faites irruption en Islande  Abonné

Publié le 11/06/2012
Le monde entier a entendu parler de l’Eyjafjallajökull. Ce volcan au nom imprononçable a perturbé en mars 2010 la circulation des vols aériens en Europe. L’an dernier, son voisin, le Grimsvötn, y est aussi allé de son caprice. Rythmée par la vie de ses volcans, l’indomptabIe Islande offre aux amoureux de la nature un cocktail inattendu de beauté glaciale et de couleurs.
L’eau du Blue Lagoon est prisée par les nombreux curistes

L’eau du Blue Lagoon est prisée par les nombreux curistes
Crédit photo : DR

La cascade de Stakkholtsgja

La cascade de Stakkholtsgja
Crédit photo : DR

Les côtes de Reynishverfi

Les côtes de Reynishverfi
Crédit photo : DR

Jökulsárlon, le plus grand lac glaciaire d’Islande

Jökulsárlon, le plus grand lac glaciaire d’Islande
Crédit photo : DR

Une touche de couleur sur le sable noir

Une touche de couleur sur le sable noir
Crédit photo : DR

Le désormais célèbre Eyjafjallajökullent

Le désormais célèbre Eyjafjallajökullent
Crédit photo : DR

LA PREMIÈRE surprise, quelques minutes avant d’atterrir, est de découvrir les vagues se briser sur des côtes de sable noir. Aux alentours de l’aéroport international de Keflavik, le sol sombre et sec donne l’impression d’arriver au milieu d’un désert. C’est l’histoire d’une île à côté de la plaque, ou plutôt de deux. La plaque continentale, qui porte l’Amérique du Nord, s’écarte progressivement de la plaque européenne, au rythme de 2 cm par an. Des siècles durant, la tectonique a façonné cette île de 100 000 km2, ses glaciers, ses volcans et ses sources d’eau chaude.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte