A faire  Abonné

Publié le 19/01/2012

Toujours se placer du point de vue du shopper et non du client-consommateur.

Réfléchir au point de vente dans sa globalité.

Acquérir une vision quasi-exhaustive des caractéristiques d’un univers (demande clients, concurrence, rentabilité...) avant de prendre une décision.

Faciliter la compréhension du Shopper par l’exposition d’un nombre limité de catégories.

S’interroger sur la pertinence de telle ou telle catégorie.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 2890