Facteurs d’aggravation de la presbyacousie  Abonné

Publié le 22/01/2018

Les pathologies cardiovasculaires sont un facteur d’aggravation, surtout chez les femmes. Elles affectent surtout les fréquences graves. Les antécédents d’accidents ischémiques transitoires, d’accident vasculaire cérébral, de coronaropathie ou de diabète, sont autant de facteurs de mauvaise tolérance et de sévérité de la presbyacousie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte