Étude annuelle de l’Association de pharmacie rurale

Face à la désertification : vendre ou se regrouper  Abonné

Publié le 05/07/2012
Un avenir incertain

Un avenir incertain
Crédit photo : dr

À L’ISSUE de son assemblée générale (voir notre édition du 21 mai), l’Association de pharmacie rurale a livré les résultats de son étude annuelle* sur l’état de la pharmacie en milieu rural. Sans surprise, la désertification médicale continue son œuvre puisque les officinaux, qui comptent actuellement une moyenne de 4,5 prescripteurs dans leur commune, annoncent qu’ils ne seront plus que 3,4 médecins d’ici à cinq ans. Difficile d’envisager l’avenir avec optimisme dans ces conditions puisque cela entraîne des prévisions de chiffre d’affaires en très faible progression, voir en déclin.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte