« Quatre questions incontournables au comptoir »

FABIOLE MOREDDU ›  Abonné

Publié le 02/04/2009
PHARMACIENNE ET CONSULTANTE DE LA SOCIÉTÉ DTALENTS
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN. - Quelle est l'approche actuelle des soignants vis-à-vis de la douleur ?

FABIOLE MOREDDU. - Il y a encore une dizaine d'années, la douleur était considérée comme un symptôme « normal », et certains préconisaient même de la respecter. Aujourd'hui, en France, la lutte contre la douleur est un droit fondamental de la personne. Selon la loi du 4 mars 2002, la démarche thérapeutique doit être individualisée, expliquée au patient et discutée avec lui. Cette approche est parfaitement codifiée par l'OMS.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte