Évolution de la marge : toujours pas de mesures concrètes

Publié le 17/09/2010

La dernière réunion sur l’évolution de la rémunération n’a pas toujours pas permis d’apporter les solutions tant attendues par la profession pour sortir du rouge l’économie des pharmacies. Mais les négociations avancent. Pour l’heure, deux projets sont à l’étude. L’un, défendu par la FSPF et l’UNPF, propose de relinéariser la marge en revalorisant le seuil de la première tranche de 26,10 à 70 ou 75 euros. L’autre, présenté par l’USPO, préconise une augmentation de 10 centimes du forfait à la boîte et l’arrêt des grands conditionnements. En attendant les arbitrages ministériels sur ces propositions, les syndicats ont d’ores et déjà obtenu quelques avancées, en particulier en ce qui concerne les maisons de retraite. Comme ils le souhaitaient, l’intégration du budget médicament dans le forfait de soins des EHPAD pourrait bien être ajournée. Toutefois, en l’absence de mesures précises pour l’économie, la FSPF et l’UNPF maintiennent leur mot d’ordre de grève de l’organisation des gardes. De son côté, l’USPO envisage de protester contre le maintien des grands conditionnements en invitant les confrères à déverser devant le ministère de la Santé les emballages trimestriels non utilisés ramenés par les patients.

Quotipharm.com, le 17/09/2010

Source : lequotidiendupharmacien.fr