TOURISME - Sainte-Lucie

Étoile de la Martinique  Abonné

Publié le 13/12/2010
Joséphine de Beauharnais y serait née française avant de conquérir l’empereur. Aujourd’hui, c’est un État du Commonwealth où règnent la joie de vivre créole et une discrétion toute british.
Une vaste plage devant Almond Smugglers Cove

Une vaste plage devant Almond Smugglers Cove
Crédit photo : dr

L’ACCÈS à Sainte-Lucie est facile. Des bateaux express viennent de Fort-de-France et deux aéroports sont ouverts. L’international est au sud de l’île, avec des vols transatlantiques depuis Londres et une piste locale, au nord, permet des connexions rapides depuis la France, via Orly et Fort-de-France par Air Caraïbes. L’arrivée est un spectacle rare, où se mélangent la forêt tropicale et des baies de rêve. Marigot Bay reste un des plus beaux décors du cinéma. La côte sur l’océan voit venir pondre les tortues de mer. La jungle se visite par le haut, posé en radeau sur la canopée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte