Et le HDL-cholestérol ?  Abonné

Par
Publié le 07/11/2019

Il persiste un risque résiduel cardiovasculaire chez les patients sous statine. L’hypothèse privilégiée est que la baisse du HDL-cholestérol et/ou l’élévation des triglycérides pourrait contribuer à ce risque résiduel. Mais, les données concernant le HDL-cholestérol sont assez contradictoires. En effet, s’il est clairement démontré qu’un HDL-cholestérol bas est un marqueur de surrisque cardiovasculaire, les tentatives pour montrer qu’une élévation pharmacologique de celui-ci peut être bénéfique (notion de cible HDL-cholestérol) ont été des échecs cuisants (surmortalité).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte