TOURISME / D’Héliopolis à Thèbes, en Égypte

Escapade chefs-d’œuvre  Abonné

Publié le 02/11/2009
La tentaculaire capitale égyptienne, d’où se détachent les silhouettes des grandioses pyramides de Gizeh, et l’ancienne Thèbes, avec sa longue allée des sphinx, ont conservé des vestiges intacts, qui promettent en un week-end une remontée dans le temps de leurs splendeurs passées.
la mosquée Ibn Touloun

la mosquée Ibn Touloun
Crédit photo : DR

le sphinx, qu'on ne présente plus

le sphinx, qu'on ne présente plus
Crédit photo : Bertrand GARDEL

« CELUI QUI n’a pas vu Le Caire n’a pas vu le monde », peut-on lire dans un conte des « Mille et Une Nuits ». Dès l’arrivée, l’indescriptible grouillement de la population et la bruissante circulation automobile laissent place au charme étonnant de cette folle mégapole en perpétuelle expansion. Ici, le béton et la brique se frottent aux pierres des plus anciens monuments du monde. Là, les réparateurs de pneus et les petits cafés voisinent avec les plus raffinés des palais de califes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte