Histoires de santé

Épilepsie : les cousins du phénobarbital  Abonné

Par
Publié le 30/06/2016
molécule

molécule
Crédit photo : dr

haup

haup
Crédit photo : dr

phénitoïne

phénitoïne

C’est presque dès l’introduction du phénobarbital, comme hypnotique, en 1912, qu’un neurologue allemand, Alfred Hauptmann (1881-1948), le testa chez des patients épileptiques : ils ne pouvaient trouver le sommeil en raison de la multiplicité des crises et l’obligeaient à se déplacer de façon récurrente en pleine nuit.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte