Entre 60 et 100 millions de perte pour l’officine  Abonné

Publié le 21/02/2010

Pour les pharmaciens, le poids des grands modèles sur l’économie devient inacceptable. Ils représentent, en effet, une perte de marge entre 60 et 100 millions d’euros par an (de 60 à 80 millions d’euros selon l’USPO et de 96 millions d’euros d’après les calculs de la FSPF). De son côté, Noël Renaudin, président du Comité économique des produits de santé (CEPS), juge l’effort demandé aux pharmaciens parfaitement justifié. « C’est la contribution de l’officine au plan de rétablissement de l’équilibre de l’assurance-maladie », a-t-il expliqué lors de la dernière Journée de l’économie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte