Enquête croisée sur la dispensation à l’unité  Abonné

Publié le 21/10/2013

Évolupharm a mené l’enquête sur la dispensation à l’unité auprès de trois cibles : les pharmaciens, les consommateurs et les patients. À la question de savoir s’ils y sont favorables, les pharmaciens sont contre à 92 % (1 435 répondants), les consommateurs en général sont pour à 77 % (959 répondants – enquête IPSOS), tandis que les patients s’y opposent à 63 % (98 répondants). La différence entre consommateur et patient s’explique par le fait que le patient est au préalable informé par son pharmacien des risques sanitaires induits par la dispensation à l’unité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte