Les professionnels de santé face aux agressions

Enquête au cœur de l’insécurité  Abonné

Publié le 03/03/2011
Les récentes agressions de professionnels de santé en région parisienne et le témoignage édifiant, à la télévision devant le président de la République, d’une pharmacienne de Nice victime d’attaques à répétition, braquent de nouveau les projecteurs de l’actualité sur les problèmes de sécurité. Même si, depuis une décennie, l’Ordre des pharmaciens enregistre une baisse constante des agressions en officine, certaines régions restent très exposées. Et si les moyens mis en œuvre pour les contrer se révèlent efficaces, elles constituent néanmoins un traumatisme pour la majorité des officinaux concernés.

C’EST UNE RÉALITÉ préoccupante qui s’est invitée devant des millions de téléspectateurs, le 10 février dernier. Lors de l’émission « Paroles de Français », sur TF1, une pharmacienne de Nice, Fatiha Djegaoud, a interpellé le président Nicolas Sarkozy sur l’insécurité. Installée dans un quartier sensible, elle avait été braquée pour la quatrième fois en moins de deux mois. Début janvier, un individu cagoulé et armé s’empare de la caisse et jette des pavés dans la vitrine. Fin décembre, le même assaillant avait projeté la titulaire au sol.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte