Risques sanitaires

Encourager la transparence pour rétablir la confiance  Abonné

Publié le 07/02/2013
« Les citoyens européens peuvent-ils faire confiance aux autorités et institutions sanitaires pour les protéger face aux risques sanitaires ? » Florent Saint Martin, professeur associé à Sciences Po Paris et ancien assistant parlementaire au Parlement européen, s’est penché sur la question dans le cadre d’une conférence organisée par la revue « Prescrire ».
Les agences sanitaires européennes jugées trop perméables aux conflits d’intérêts

Les agences sanitaires européennes jugées trop perméables aux conflits d’intérêts
Crédit photo : S TOUBON

SELON Florent Saint Martin, professeur associé à Sciences Po Paris, les récents scandales liés à des médicaments ou à des dispositifs médicaux ont mis en évidence « de profonds dysfonctionnements » au niveau des agences sanitaires européennes. Il estime que le « système de gestion des risques sanitaires a longtemps été trop imperméable aux exigences de transparence, tout en étant trop perméable aux conflits d’intérêt ». Il pointe notamment la difficulté d’accès du public aux données scientifiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte