Encore un effort pour le sel et les fibres  Abonné

Publié le 07/09/2017

Des disparités existent selon le sexe dans la façon de s'alimenter. Les femmes privilégient yaourts et fromages blancs, compotes et fruits, volailles, soupes, boissons chaudes, tandis que les hommes sont plutôt amateurs de produits céréaliers raffinés, fromages, viande (notamment crue) et charcuterie, légumineuses, pommes de terre, sandwichs, boissons alcoolisées. En revanche, hommes ou femmes ont en commun de consommer trop de sel : en moyenne 9 g/j pour les premiers et 7 g/j pour les secondes alors que le PNNS conseille au maximum et respectivement 8 g/j et 6,5 g/j.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte