En ville, les officinaux font tomber les derniers obstacles  Abonné

Publié le 26/04/2011
Chaque jour qui passe voit son lot de créations de dossiers pharmaceutiques et de nouvelles officines raccordées. La barre des 13 millions est désormais franchie, avec une réussite particulière auprès des seniors, population cible par excellence. Mais le taux de refus varie encore de 19 à 24 %, selon l’âge de l’assuré.

PLUS DE 13 millions de Français - soit 20 % de la population française - possèdent aujourd’hui un dossier pharmaceutique (DP). Un chiffre à la croissance exponentielle qui va de pair avec un nombre toujours plus important d’officines raccordées au dispositif. Les seniors y souscrivent volontiers puisque 28 % des 60-74 ans et 30 % des 75 ans et plus ont déjà créé leur DP. Un score bienvenu car ils sont justement les plus susceptibles d’être touchés par un événement iatrogène et sont les plus grands consommateurs de médicaments.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte