En pratique à l’officine  Abonné

Publié le 26/11/2018

Acteurs de santé publique, et professionnels de santé de proximité, les pharmaciens ont un rôle important à jouer dans le sevrage tabagique.

- Ouvrir le dialogue : lors de la délivrance d’une ordonnance à visée pulmonaire ou cardiovasculaire, lors d’une demande de conseil pour une toux ou même un teint terne… tous les prétextes sont bons pour commencer à parler de sevrage tabagique.

- Faire le point sur la consommation : le test de Fagerström permet au pharmacien d’évaluer le niveau de dépendance du fumeur à la nicotine et d’élaborer la meilleure stratégie d’arrêt.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte