Livres

En marge de la médecine  Abonné

Publié le 27/03/2014
À l’honneur, des romans dont on oublie que l’auteur a été médecin avant d’être écrivain. Également des récits autour de la fluorose, d’un rebouteux, de l’hôpital et de l’immortalité.

DES CARRIÈRES médicale, humanitaire, diplomatique et littéraire, entre romans et essais, toutes au plus haut niveau (l’Académie française en 2008, les prix Goncourt en 1997 pour « L’Abyssin » et en 2001 pour « Rouge Brésil », l’Interallié en 1999 pour « les Causes perdues ») n’empêchent pas Jean-Christophe Rufin d’aller au plus simple dans « le Collier rouge » (1).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte