En France, la menace Internet  Abonné

Par
Publié le 26/01/2017
En France, le trafic des faux médicaments passe essentiellement par la Toile, mais aussi par un détournement du système des importations parallèles.

« La France est surtout exposée au trafic de faux médicaments via Internet, principalement dans le domaine des produits amaigrissants, des traitements des troubles de l’érection et en matière d’anabolisants », évoque Bernard Leroy, directeur de l’IRACM. Ce dernier rappelle que selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), environ 50 % des médicaments vendus sur Internet dans le monde sont des médicaments falsifiés (médicaments contrefaits, médicaments non autorisés…).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte