En Allemagne, le Covid-19 « catapulte » les ventes en ligne  Abonné

Par
Denis Durand de Bousingen -
Publié le 07/04/2020
Pour avoir jubilé un peu trop vite, et surtout beaucoup trop fort, sur les bienfaits du coronavirus sur leur chiffre d’affaires, les principales pharmacies en lignes allemandes ont provoqué l’indignation de l’ensemble du monde de la santé, bien au-delà des seuls officinaux. Il n’en reste pas moins que si leurs communiqués triomphants ont été jugés de très mauvais goût, ils illustrent une réalité préoccupante pour l’avenir de l’officine.

Les pharmacies en ligne allemandes, y compris celles installées aux Pays-Bas, détenaient en 2019 près de 20 % du marché des OTC, et près d’1,3 % de celui des prescriptions. Selon le syndicat allemand des pharmacies en ligne, le BVDA, les commandes sur Internet auraient progressé de 60 % depuis le début de la crise, et certains instituts de marketing estiment que les ventes en ligne d’OTC auraient atteint ces dernières semaines la barre des 30 % du marché et parlent d’« effet catapulte ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte