En mission pour des ONG, réserviste à l’EPRUS…

Élisabeth Sauner-Schuller, la passion de l’humanitaire

Par
Anne-Gaëlle Moulun -
Publié le 16/01/2014

Passionnée d’humanitaire depuis des années, Élisabeth Sauner-Schuller est désormais réserviste à l’Établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (EPRUS) et se prépare pour de futures missions.

ÉLISABETH Sauner-Schuller a attrapé le virus de l’humanitaire pendant ses études. « En 1997, j’ai fait une partie de mon stage hospitalier au Zaïre, qui s’appelle maintenant République démocratique du Congo, raconte-t-elle. J’ai pu découvrir ce qu’était vraiment l’exercice de la médecin en situation dégradée. » Pendant ce stage, elle travaille dans une base médicale de fortune, avec du matériel basique. « Je m’occupais de la gestion des stocks de médicaments, de l’approvisionnement, mais aussi du laboratoire d’analyses médicales. Il n’y avait pas d’électricité.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)