Économies sur les génériques : des mesures inefficaces selon le GEMME

Publié le 05/05/2014

Crédit photo : S. TOUBON

Le plan d’économies présenté par le gouvernement est loin de convaincre les génériqueurs. « Les remèdes proposés seraient inefficaces car ils résultent d’un diagnostic erroné », estime ainsi le GEMME (Générique même médicament). « Le prix des médicaments génériques est déjà inférieur à la moyenne européenne car la baisse de prix de ces médicaments est effective depuis 3 ans, détaille l’association. En prix fabricant, elle a représenté 100 millions d’euros en 2012, 180 millions d’euros en 2013 et 250 millions d’euros en 2014 soit, au total, 15 % de la valeur du marché du médicament générique en 3 ans. » Pour le GEMME, le générique reste sous utilisé en France. En effet, ces médicaments représentent seulement 31 % du marché pharmaceutique remboursable en 2013, contre 75 % en Allemagne ou au Royaume-Uni. Et aller au-delà des 80 % de substitution enregistrés aujourd’hui « sera difficile, compte tenu des impératifs sanitaires liés à certains patients et des réticences de certains prescripteurs ». Dans ce contexte, l’association affirme que les dispositions annoncées pour relancer l’utilisation du générique ne répondent pas aux enjeux, et alerte les pouvoirs publics sur « les effets délétères des mesures purement comptables » envisagées. « Ces mesures menacent aujourd’hui la production industrielle du médicament générique en France, les emplois du secteur et la sécurité sanitaire », s’inquiète le GEMME.


Source : lequotidiendupharmacien.fr