Bilan - Avril 2014

Économies : le médicament trinque

Publié le 26/12/2014
Le plan de redressement des dépenses publiques, de 50 milliards d’euros d’ici à 2017, s’appuie sur une contribution de 10 milliards de l’assurance-maladie, dont 3,5 milliards sur le médicament, notamment par des baisses de prix et le développement du générique.

 

L’annonce secoue le monde de la pharmacie alors même que les indicateurs économiques sont mauvais : la baisse de marge est de 3,7 % au premier trimestre s’alarme la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF). Et la réforme de la rémunération continue à diviser.


L’assurance-maladie se dit prête à signer l’avenant sur la rémunération mais seule la FSPF est sur les rangs.

Le remaniement du gouvernement inquiète les représentants officinaux, craignant que les négociations menées jusqu’alors soient à recommencer. Mais Marisol Touraine conserve les Affaires sociales et la Santé. Figure décriée, Jacques Servier meurt le 16 avril, alors que les polémiques sur les médicaments ne faiblissent pas.



Source : lequotidiendupharmacien.fr