Ebola sous contrôle, selon le gouvernement guinéen

Publié le 15/04/2014

L’épidémie de fièvre hémorragique en partie due au virus Ebola est « sous contrôle », a déclaré François Fall, ministre guinéen des Affaires étrangères. Depuis le début de l’année, 168 cas de fièvre hémorragique, dont 106 mortels, ont été recensés en Guinée. Sur ces 168 cas, 71 ont été confirmés par des analyses en laboratoire comme étant dus à Ebola, selon le dernier bilan communiqué par l’OMS, le 14 avril. Le virus Ebola s’est propagé au Liberia voisin, où cinq cas ont été confirmés (sur 25 cas suspects de fièvre hémorragique, dont 12 mortels d’après les derniers chiffres du gouvernement libérien). D’autres cas suspects de fièvre hémorragique ont été signalés en Sierra Leone et au Mali, mais les tests à l’Ebola se sont révélés négatifs. La Guinée a bénéficié de l’aide de la communauté internationale pour arrêter la propagation de l’épidémie : « des mesures strictes ont été prises pour empêcher son extension, incluant des contrôles sanitaires spécifiques pour toute personne entrant ou sortant du territoire guinéen », indique le ministre. L’OMS a décrit cette épidémie comme l’une des plus graves depuis l’apparition du virus, en 1976, au Zaïre, aujourd’hui République démocratique du Congo.


Source : lequotidiendupharmacien.fr