HUMEUR

Eau sèche  Abonné

Publié le 16/06/2011

On ne mesure pas assez la distance entre l’expérience personnelle et la réalité. Il a plu beaucoup la semaine dernière. Tellement que, en sortant de chez moi, j’ai été complètement trempé, malgré la protection d’un imperméable (de mauvaise qualité). J’aurais insulté le ciel si je n’avais pensé, avec mon sens aigu de la solidarité, que toute cette eau serait utile à l’agriculture et au remplissage des fameuses nappes phréatiques sans lesquelles vous allez tous perdre le droit de prendre une douche. Eh bien, non. Retour à la maison, journal télévisé, et que me dit-on ? Les paysans : bof !

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte