Du nouveau sur la sécurité d’emploi des vaccins Rotarix et Rotateq

Publié le 26/05/2010

L’Afssaps souhaite actualiser l’information délivrée le 26 mars 2010 sur la présence de circovirus porcin dans des lots de vaccin Rotarix, et la compléter en fonction de l’état actuel de l’évaluation conduite à l’échelon européen sur la présence de circovirus porcins ou de fragments d’ADN de ces circovirus dans des lots de vaccin Rotarix et Rotateq.

Ces virus porcins sont fréquemment retrouvés dans certaines viandes et autres produits alimentaires, et ils n’induisent pas de maladie chez l’homme. Dans le cadre de l’évaluation en cours pour comprendre l’origine et la portée de cette contamination, l’Agence européenne du médicament (EMA) a confirmé qu’il ne lui paraissait pas nécessaire de restreindre l’utilisation de ces vaccins.

Dans l’attente des conclusions de l’évaluation européenne qui seront tirées en juillet 2010, et en l’état des données actuellement disponibles pour chacun des vaccins, l’Afssaps maintient, à titre de précaution, sa recommandation de ne pas utiliser le vaccin Rotarix. L’Afssaps recommande également un usage attentif et sélectif du vaccin Rotateq, prenant en compte les situations de vulnérabilité particulièrement fortes aux infections à rotavirus qui nécessitent une vaccination.

Quotipharm.com, le 26/05/2010

Source : lequotidiendupharmacien.fr