Histoires de santé

Du facteur X à la vitamine E : celle qui « porte la progéniture »  Abonné

Par
Publié le 14/04/2016
Herbert McLean Evans (1882-1971) initia en 1922 les travaux qui aboutirent à la découverte de la...

Herbert McLean Evans (1882-1971) initia en 1922 les travaux qui aboutirent à la découverte de la...
Crédit photo : DR

Cristaux de vitamine E (tocophérol). Microscope en lumière polarisée, grossissement 100x.

Cristaux de vitamine E (tocophérol). Microscope en lumière polarisée, grossissement 100x.
Crédit photo : Phanie

C’est en 1922 qu’Herbert McLean Evans (1882-1971) et Katharine S. Bishop (1889-1976), travaillant alors à l’université de Californie (Berkeley), firent une observation qui avait de quoi étonner : des rattes élevées avec un régime artificiel contenant toutes les vitamines connues à l’époque ne pouvaient mener une gestation à bon terme car la croissance fœtale s’arrêtait quelques jours après la fécondation malgré l’absence d’altération anatomique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte