Maladies chroniques

Du bon usage du dialogue  Abonné

Publié le 19/12/2013
Mieux communiquer pour mieux soigner, telle est l’obsession des intervenants du colloque Babel.
Les patients sont devenus de vrais experts

Les patients sont devenus de vrais experts
Crédit photo : S TOUBON

ÇA SONNE comme une évidence. Soigner les maladies chroniques passe par la construction d’une alliance thérapeutique. Qui dit bonne alliance, dit meilleure compliance. Un constat simple comme bonjour. Seulement voilà, les ingrédients de cette alliance ne sont pas toujours connus. Et sont parfois mis à mal par des obstacles impromptus : barrière de la langue, blocage transculturel, ou encore manque de disponibilité médicale. Des obstacles au dialogue, en somme, qui mettent à mal l’alliance thérapeutique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte