Du bon usage de l’Europe  Abonné

Publié le 22/10/2009
Plutôt que de voir l’Europe comme une menace, mieux vaut en valoriser les atouts et en faire un cadre d’innovation, ont estimé les intervenants de la table ronde sur les enjeux européens de la pharmacie, qui a ouvert samedi matin à Strasbourg le 62e congrès national des pharmaciens.

POUR Philippe Liebermann, vice président de la Fédération et chargé des affaires européennes auprès de celle-ci, l’Europe doit être vue comme un « enrichissement », mais dans le respect de la diversité. L’Europe de la santé se construit par des mesures concrètes, comme la possibilité de se faire soigner dans un autre pays que le sien, ou le renforcement de la lutte contre la contrefaçon.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte