Dr Jacques Battistoni (MG France) : « La médecine générale n’est pas substituable à d’autres professions »  Abonné

Publié le 06/12/2018
Interrogé par le Quotidien au lendemain de son assemblée générale, le Dr Jacques Battistoni, président du syndicat de médecins généralistes MG France, regrette de ne pas avoir été consulté par l’Ordre des pharmaciens pour l'élaboration de ces propositions. Un paradoxe, selon lui, à l’heure où la prévention relève plus que jamais d’un travail d’équipe autour du patient.
Dr Jacques Battistoni, président de MG France

Dr Jacques Battistoni, président de MG France
Crédit photo : S. Toubon

La prévention n’est pas l’apanage des pharmaciens. Les médecins, eux aussi, réclament de longue date de pouvoir intervenir de manière formalisée dans la prévention, au cours des différentes étapes de la vie de leurs patients. « Nous avons fait des propositions dans ce sens à la ministre de la Santé, qui n’ont malheureusement pas été retenues dans le cadre du PLFSS », rappelle le Dr Jacques Battistoni, président du syndicat MG France.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte