États-Unis

Dossiers médicaux électroniques : des erreurs parfois fatales  Abonné

Par
Pascal MARIE -
Publié le 08/04/2019
Leur mise en place a coûté 30 milliards de dollars. Ils devaient améliorer la qualité des soins, rendre le patient autonome et diminuer les dépenses publiques. Près de dix ans après leur apparition aux États-Unis, les dossiers médicaux électroniques n’auraient pas permis les avancées espérées, loin de là…
souris

souris
Crédit photo : phanie

Pendant 3 mois, Fred Schulte, correspondant pour « Kaiser Health News » et Erika Fry, journaliste pour « Fortune Magazine », ont étudié les conséquences de la mise en place des dossiers médicaux électroniques, (ou Electronic Health Records (EHR) en VO), apparus en 2010 aux États-Unis. Leurs conclusions sont sans appel.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte