Une étude tremplin pour une politique publique

Doser le PSA diminue bien la mortalité  Abonné

Publié le 23/03/2009
Une étude européenne vient de montrer que le dépistage par PSA diminue de 20 % la mortalité du cancer de la prostate. Simultanément, une étude américaine constate des résultats contradictoires. Malgré celà, les tutelles françaises font le choix de se fédérer autour d’une réflexion commune sur le dépistage.

DEPUIS PLUSIEURS  années, le dépistage du cancer de la prostate est sujet à polémique. En apportant la preuve du bénéfice sur la mortalité, les résultats très attendus de l’étude européenne The European Randomized Study of Screening for Prostate Cancer (ERSSPC) permettent de jeter les bases d’une réflexion commune. « Le plus important est de délivrer une information claire aux patients : oui il est bénéfique de se faire dépister.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte