Malgré les mises en garde des pharmaciens

Dispensation à l’unité : les députés disent oui  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 17/12/2019
La délivrance des médicaments à l’unité a été adoptée par les députés vendredi dernier. Le gouvernement s’engage à consulter les pharmaciens préalablement à la rédaction des décrets d’application.

La dispensation à l’unité de certains médicaments sera mise en œuvre au plus tard le 1er janvier 2022, pour certains médicaments, lorsque leur forme le permet. Cet amendement gouvernemental a été adopté vendredi dernier par l’Assemblée nationale. L’ensemble des 17 amendements visant à le supprimer ont été rejetés ou abandonnés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte