À la Une

Dispensation adaptée : c’est parti pour deux ans  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Marie Bonte -
Publié le 17/02/2020
Signé le 12 février, l’avenant 20 à la convention pharmaceutique ouvre la possibilité aux pharmaciens d’officine d’adapter la dispensation de certains médicaments à posologie variable. Cette nouvelle mission en faveur du bon usage débutera le 1er juillet prochain pour une période de deux ans. Explications et réactions.

Ce texte est une avancée fondamentale. Il s’inscrit dans la ligne de l’avenant 11 qui réforme le rôle du pharmacien, professionnel de santé, selon Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) et signataire de cet avenant avec l’assurance-maladie. Un satisfecit qui ne manque pas d'agacer Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France et non-signataire de l’avenant 20, pour qui ce texte est « une véritable arnaque ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte