Lydia Boucher

Dirigeante du cabinet Lydia Boucher Consultant  Abonné

Publié le 13/09/2010
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Pour le pharmacien, quel est l’intérêt d’avoir une démarche de développement durable ?

LYDIA BOUCHER.- Le profit a pris le pas sur toutes sortes d’intérêts : on épuise les ressources de la planète pour des raisons mercantiles ou financières, on exclut notre part humaniste, on ne respecte plus les droits de l’homme. Comme tout le monde, le pharmacien doit faire des économies sur les dépenses d’énergie, mais son véritable rôle est ailleurs. Les médicaments que nous consommons sont rejetés dans les eaux usées et les nappes phréatiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte