Philippe Becker,

Directeur du département Pharmacie de Fiducial  Abonné

Publié le 30/01/2012
Philippe Becker

Philippe Becker
Crédit photo : S. toubon

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Les achats avec rétrocession se sont apparemment multipliés ces deux ou trois dernières années ? Pour quelle raison ?

PHILIPPE BECKER.- En effet, et même si elles ont toujours existé, les rétrocessions étaient peu fréquentes dans le passé. Mais elles se sont beaucoup développées récemment du fait du contexte économique difficile dans lequel se trouvent les officines.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte