Devenir pharmacien humanitaire  Abonné

Publié le 23/07/2010

« Sur le terrain, un pharmacien peut utilement apporter sa compétence professionnelle dans les situations de catastrophe, naturelles ou non, surtout dans les problèmes logistiques de crise », estime le Pr Georges Hazebroucq dans « L’Observatoire », la lettre de l’Académie nationale de pharmacie. Pour lui, une formation spécifique et la pratique de l’anglais sont indispensables comme la connaissance sans faille des médicaments et dispositifs médicaux usuels. Quelques facultés ont d’ailleurs créé des enseignements complémentaires de pharmacie humanitaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte