Une expérimentation très controversée

Deux pharmaciens sur trois hostiles à la dispensation à l’unité  Abonné

Publié le 27/03/2014
L’expérimentation de dispensation à l’unité de médicaments devait démarrer dans quelques jours. Mais les modalités pratiques semblent encore loin d’être calées et le test ne pourrait commencer qu’en juin, voire à la rentrée de septembre. Une bonne nouvelle pour les pharmaciens qui restent très majoritairement hostiles à cette dispensation au comprimé près, selon une récente enquête de la société Call Medi Call réalisée pour « le Quotidien ».

LES OFFICINAUX ont un peu de répit. L’expérimentation de dispensation à l’unité de certains antibiotiques devait commencer le 1er avril, pour une période de trois ans. Mais à quelques jours du lancement rien ne semble prêt pour démarrer à la date prévue. La première réunion de préparation s’est déroulée seulement mardi dernier. Les officines pilotes ne sont pas choisies, la question d’une éventuelle rémunération n’est pas tranchée et les modalités proposées « sont beaucoup trop complexes pour les pharmaciens », estime Philippe Besset.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte