Multiplication des signaux d’alerte

Deux mises en garde à Hollande  Abonné

Publié le 04/06/2012
Coup sur coup, la Commission de Bruxelles et la Cour des comptes ont adressé au gouvernement français un avertissement : les politiques budgétaires mises en œuvre avant et après l’élection présidentielle sont insuffisantes. Le tableau général des recettes et dépenses ne permet pas de croire à un déficit de 3 % en 2013 et à un équilibre en 2017.

TOUTES LES MESURES prises jusqu’à présent par François Hollande et son gouvernement vont dans le sens d’une augmentation de la dépense publique. À juste titre, les socialistes sont obsédés par les élections législatives dont ils savent déjà qu’elles n’entraîneront nullement un raz-de-marée de gauche et qu’ils ne pourront gouverner ensuite qu’avec l’aide des écologistes et peut-être du Front de gauche. Le président Hollande s’attache donc, dans la période qui va jusqu’aux 10 et 17 juin, à tenir ses promesses électorales.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte