Arts

Deux cents ans après Waterloo : Napoléon sur tous les fronts  Abonné

Publié le 15/06/2015
À Paris et dans les châteaux de Malmaison, de Compiègne et de Fontainebleau, des expositions évoquent Napoléon, deux cents ans après la défaite de Waterloo, le 18 juin 1815, et la chute de l’empire.

AU LENDEMAIN de Waterloo, alors qu’il vient d’abdiquer au profit de son fils, Napoléon se réfugie au château de Malmaison. L’exposition « Cap sur l’Amérique - La dernière utopie de Napoléon » relate les préparatifs du voyage qu’il projette en Amérique, où il souhaite étudier « tous les grands phénomènes de la physique du globe ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte