Droite et gauche à la conquête des mairies

Deux armées épuisées  Abonné

Publié le 10/03/2014
Neuf cent vingt six mille soixante huit personnes sont candidates aux élections municipales, 21 186 listes ont été enregistrées dans les 9 734 communes de plus de 1 000 habitants, une petite ville de Gironde n’a pas de liste et 63 communes n’ont pas de candidat pour le premier tour. Par ailleurs, la consultation des 23 et 30 mars risque de déjouer beaucoup de pronostics.

Quelques faits sont bien établis : bien qu’il s’agisse d’un scrutin local, la majorité risque de payer les résultats à peu près nuls qu’elle a obtenus dans sa lutte contre le chômage, contre les déficits et la dette et pour le pouvoir d’achat ; pour autant, l’opposition, principalement l’UMP, n’a pas réussi à se présenter comme une alternative souhaitable : ses divisions, la multiplicité des affaires relatives à sa gestion pendant le mandat de Nicolas Sarkozy, son incapacité à produire un plan de gouvernement si elle revient aux affaires, les ambitions de divers candidats potentiels à

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte