Une génotoxine qui altère l’ADN

Des souches d’E. coli sur la sellette dans le cancer du côlon  Abonné

Publié le 17/06/2010

DES TOULOUSAINS montrent que certaines souches d’Escherichia coli produisent une génotoxine, la colibactine, directement dans le côlon et que cette substance est toxique pour l’ADN des cellules épithéliales coliques. Elle provoque des mutations et altère le nombre et la structure des chromosomes, conduisant à la transformation maligne des cellules.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte