Bisphénol A, phtalates, parabènes... 

Des risques reprotoxiques à préciser  Abonné

Publié le 21/04/2011
L’expertise collective de l’INSERM sur les risques éventuels pour la reproduction de substances chimiques de l’environnement conclut à la nécessité d’amplifier les recherches, pour confirmer ou infirmer, chez l’homme, les effets observés chez l’animal. Les données sur le bisphénol A sont d’ores et déjà inquiétantes.
C'est sur le bisphénol A qu'on a le plus d'études

C'est sur le bisphénol A qu'on a le plus d'études
Crédit photo : BSIP

DANS QUELLE MESURE l’exposition aux substances chimiques présentes dans l’environnement, et plus particulièrement aux perturbateurs endocriniens, est-elle responsable de l’augmentation des troubles de la reproduction de l’homme, des cancers du testicule, de malformations chez le petit garçon (hypospadias, cryptorchidie), ou encore de la progression des cancers hormonodépendants que sont ceux de la prostate et du sein??

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte